le gardasil et la fatigue

Auteur  
# 2014-05-09 à 17:15 Melanie
Quand je regarde vos commentaires, j arrive a un point ou je me demande si je dois rire ou pleurer !!
Faites vous vacciner aussi, au cas suivant vos pratiques sexuelles ou en faisant des cunnilungus a votre dame, vous risquez un cancer de la gorge ;)
# 2014-05-12 à 09:15 doc gyneco (site web)
voilà ce qui arrive quand on ne vaccine pas :
http://www.slate.fr/monde/86757/polio-terroristes-dictateurs-cia
# 2014-05-12 à 09:49 Rory
Apprenez à écouter et à lire sérieusement. Nous ne parlons pas de la polio ici, et nous ne remettons pas en cause les vaccins en général, mais de la composition du Gardasil. Cela va faire la 3ème ou 4ème fois qu'on vous le répète. Réveillez-vous bon sang! Une fois de plus vous vous ridiculisez.
# 2014-05-14 à 22:07 bled
Bonjour,en relisant les témoignages des filles celui de laure ressemble beaucoup a celui de ma fille.je m interroge sur la durée de ces effets secondaires.combien de temps peuvent t ils durer.En ce moment,ma fille ne peut plus aller au collège.elle fait des malaises ,a des fourmillements dans les jambes et n a plus beaucoup d énergie.que faire?
# 2014-05-14 à 23:57 Kelly
Bonjour, nous sommes toutes différentes sur ce point il est très difficile de juger combien de temps cela peut durer. Certaines ont des problèmes à vie. Me concernant, j'ai eu des symptômes très similaire à votre fille, malaises en tout genre, fourmillement (plutôt aux bras, surtout celle de l'injection) et le manque d'énergie, la fatigue, l'envie de dormir, l'air vague, en quelques mots, sensibilité envers tout, notamment oculaire. Je me suis faite vaccinée en 2008/2009 et depuis une petite année je commence à revivre même si je connais par coeur mes faiblesses, au moins je sais y faire face et m'y préparer. Depuis toutes ses années je n'ai pas arrêté de me soigner par le biais de la médecine naturelle, aujourd'hui cela porte ses fruits. Si jamais la médecine traditionnelle n'arrive pas à trouver, n'hésitez pas à persévérer et de frapper à d'autres portes. Pleins de courage à votre fille, je sais à quel point ce qu'elle peut traverser.
# 2014-05-16 à 21:49 bouli
Moi je suis perdue sincèrement avec tous ces médecins qui ne remettent en aucun cas en cause le vaccin. Ma fille souffre depuis 4 mois au niveau des ovaires. Elle a fait une aménorrhée de 3 mois et ses règles maintenant ne viennent qu'avec un traitement. On a multiplié les rdv chez les médecins , les urgences. Ils ont rien trouvé avec les échographies. On lui propose juste aujourd'hui du paracétamol ou des anti inflammatoires qui sont d'aucune efficacité. Elle vient de faire une prise de sang pour savoir si elle souffre du syndrome des ovaires polykistiques. On attend mais un autre médecin nous a dit que cela ne provoquait pas des douleurs permanentes. Elle n'a que 16 ans, c'est horrible de la voir souffrir comme çà. Et tout cela 3 mois après ses 3 injections de gardasil. Elle a sans cesse des vertiges, des nausées elle ne vit plus normalement.
Des médecins lui ont même dit que si ils ne trouvaient pas d'où viennent ses douleurs ils l'enverrait voir des psychiatres.
Un autre médecin nous a parlé d'endométriose mais il faudrait une échographie plus poussée . Ma fille n'a jamais eu de rapport et ce n'est pas facile pour elle.
# 2014-05-16 à 23:06 Kelly
Je pense que vous êtes parties sur une bonne piste. Ma mère ayant eu des soucis dû à l'endométriose, c'était plutôt l'inverse, des règles alors qu'elle était ménopausé. Mes les symptômes peuvent être très divers selon les personnes. Tout comme la douleur d'ailleurs. Le médecin dit que ce n'est pas permanent normallement mais sachant que le vaccin a pu lui faire un choc métabolique, ça change relativement la donne. Quand au rendez-vous chez le psy, je crois que les médecins conseillent cette dernière solution quand ils n'ont rien sur le coude et au lieu d'avouer "nous ne trouvons pas, nous ne savons pas" ils s'échappent alors que je suis sûre qu'ils savent très bien ce qu'il en est.
Je compatis de tout coeur avec votre fille, à quel point cela peut être dure de passer tous ses examens, je n'ose imaginer la gêne et la douleur qu'elle peut ressentir. J'espère qu'elle dépassera vite ce passage. Ce n'est vraiment pas facile et j'espère que cela ne va pas durer longtemps, qu'il puisse trouver une solution. Tenez-moi au courant des résultats. Les ovaires polykistiques ressemblent beaucoup aux symptômes de votre fille.
# 2014-05-17 à 20:57 bled
Bonjour,j aimerais savoir quel médecine naturelle vous a le plus soulager.je suis prête a tout et même convaincu que se sont les meilleurs.si ça pouvais la soulager ne serait ce qu'un peu.prochainement ,rdv cardio.et irm cérébral.actuellement elle a des faiblesses musculaires importante et ne avons instaurer un fauteuil roulant pour su elle puisse sortir et retourner a l,école.ça fait mal de voir la dégradation de son état de santé.je ne pense que a ça toute la journée.je me demande ce que ça va être après.et elle la pauvre,tout ses rêves s envolé
# 2014-05-18 à 00:20 Rory
En effet son état de santé s'est généralisé dans l'ensemble de l'organisme. A ma connaissance dans la médecine naturelle je pencherais principalement pour les naturopathes, après pour en trouver un bon c'est plus délicat. N'hésitez pas à demander par le bouche à oreille, via des personnes ou même des pharmaciens qui entendent beaucoup de choses.
Me concernant cela m'a aidé d'une part à me désintoxiquer au mieux du vaccin (même si on peut le supprimer à 100%) et surtout à re-générer tout les éléments de base qui se sont trouver manquant et déséquilibré. Les docteurs n'ont jamais su ce que j'avais eu donc il a fallu trouver des alternatives. Cependant mes symptômes étaient moins importante que votre fille et techniquement vous faites tous les examens possible pour trouver ce qui ne va pas, les médecins devraient forcément trouver quand même. Enfin j'espère sincèrement.
# 2014-06-03 à 12:09 Kelly
Bonjour, Avez-vous eu quelques résultats des examens depuis ?
# 2014-06-03 à 13:57 bled
Bonjour
Scanner cérébral,cardio,prise de sang pour recherche d enzime musculaire bonne.du coup on lui a dit que c était psychologique..et la c est ça ta car comme elle me dit :ils me prennent pour une folle.il y a 15 jours elle ne pouvait plus du tout marcher.les mollets comme des glaçons et complètement insensible.c est repartit comme c'est venu.et hier ,obliger de retourner la chercher au collège:tomber en se levant.plus de force. Et c est revenu dis la journée.rdv vendredi chez un magnetiseur.on verra.en attendant,c est invivable et je deviens parano des que le tel sonne.j ai vu que il existait un antidote mais pas commercialiser en France.c'est en Belgique.en avez vous entendu parler.merci
# 2014-06-03 à 16:02 Kelly
Si vous parlez de l'isothérapie, je l'ai fait. Je n'ai pas eu de résultat fulgurant après avoir suivi ce protocole. Dans tout les cas, je n'ai senti aucun désagrément. Les médecins qui le pratiquent sont répertoriés sur ce site http://www.jelmiger.com/medecins-fr8.html
Et j'avais écris cette article à l'époque http://prisedeconscience.over-blog.com/article-isotherapiques-du-vaccin-gardasil-83892694.html
Je suis allée voir un Dr répertorié à Pons, peut-être qu'un autre sera de plus fort conseils.

Je suis passée par le magnétisme aussi, je me sentais en pleine forme après une séance mais à peine après 24h-48h l'effet était parti. Dans mon cas personnel j'ai mieux travaillé avec la naturopathie, un chiropracteur m'a également bien aidé. Chez moi, le magnésium à forte dose a été l'élément déclencheur pour commencer à enfin récupérer. ça peut sembler bête mais aujourd'hui je me rends compte que je manquais (et parfois encore) de simple minéraux et oligo-élèments que les médecins n'ont pas pu détecter car ils ne voient que des dosages graves. Pas la peine d'avoir une maladie grave pour se sentir mal. En ce moment je suis en cure d'acides aminés et d'huile essentielle pour mes spasmes digestifs, j'ai d'excellent résultat, j'espère que ça va durer.

J'ai fais tellement de recherche sur le sujet pour mon cas, que je trouve cela aberrant qu'on puisse vous dire que votre fille a un problème psychologique alors qu'il y a quand même des solutions dans les médecines naturelles. Je ne pense pas qu'ils prennent votre fille comme "folle", mais c'est simplement qu'ils savent très bien qu'ils n'ont absolument aucune idée du pronostique à mettre et qu'ils ne sont pas honnête pour le dire. Votre fille ne doit pas penser qu'elle est folle. J'ai également été dépressif à cause du Gardasil qui a mangé toute ma vie sociale et professionnelle à une certaine période jusqu'à la petite amélioration, mais il ne faut surtout pas le croire et toujours persévérer.
Et c'est sûre que je n'ose pas imaginer votre peur dans la vie courante! :(
# 2014-06-03 à 20:21 bled
Merci.c est vraiment important et rassurant de voir que l'on peut être écouter.ce n'est pas grand chose mais reconfortant.j attends vendredi avec impatience et je vous tiens au courant.En même temps,ellle continue ses séance d ostheo.Ça la soulage un peu.Après,oui j irais voir un naturophate.De toute façon ,on essaiera tout pour qu'elle ne souffre plus.
# 2014-06-03 à 22:26 Kelly
Oui n'hésitez pas si vous avez besoin. :)
# 2014-06-16 à 02:07 sauveur
Doc gyneco

Votre business est de promouvoir la vaccination nous l'avons bien comprit
La vaccination est une source inepuisble de s'enrichir à milliards sans état d'âme, d'autant plus en France puisque c'est remboursé par la secu.

Pour info , les virus attenues mais vivant utilisés dans les vaccins peuvent une fois introduit dans l'organisme recouvrer leur virulence, ils peuvent alors soit provoquer la maladie soit provoquer des complications semblable à la maladie.
Les cultures cellulaires destinées à la préparation des vaccins sont susceptibles d'être contaminées par des virus plus ou moins dangereux qui risquent de se retrouver dans les vaccins , l'action de ces virus ne se fera sentir que des mois voire des années après l'injection .
Un produit purifié ou même hautement purifié n'est pas un produit garantit pur c'est même certainement un produit impur
Il est illusoire de déterminer la sécurité d'un vaccin en se basant sur des études dans lesquelles le suivi poste-vaccinal n'exede pas quelques jours voir quelques semaines.
Les vaccins et la pratique vaccinale nous interpellent autant sur le plan médical que sur le plan éthique, la vaccinologie comme toute la médecine n'est pas une science exacte.
Qui êtes vous doc gyneco pour oser dire que la vaccination protège
# 2014-06-16 à 06:45 sauveur
Doc gyneco

Votre business est de promouvoir la vaccination nous l'avons bien comprit
La vaccination est une source inepuisble de s'enrichir à milliards sans état d'âme, d'autant plus en France puisque c'est remboursé par la secu.

Pour info , les virus attenues mais vivant utilisés dans les vaccins peuvent une fois introduit dans l'organisme recouvrer leur virulence, ils peuvent alors soit provoquer la maladie soit provoquer des complications semblable à la maladie.
Les cultures cellulaires destinées à la préparation des vaccins sont susceptibles d'être contaminées par des virus plus ou moins dangereux qui risquent de se retrouver dans les vaccins , l'action de ces virus ne se fera sentir que des mois voire des années après l'injection .
Un produit purifié ou même hautement purifié n'est pas un produit garantit pur c'est même certainement un produit impur
Il est illusoire de déterminer la sécurité d'un vaccin en se basant sur des études dans lesquelles le suivi poste-vaccinal n'exede pas quelques jours voir quelques semaines.
Les vaccins et la pratique vaccinale nous interpellent autant sur le plan médical que sur le plan éthique, la vaccinologie comme toute la médecine n'est pas une science exacte.
Qui êtes vous doc gyneco pour oser dire que la vaccination protège
# 2015-03-13 à 11:16 Sébastien
Bonjour,

Derrière cette guerre des chiffres et de ce que l'on en fait, il y a une réalité : une souffrance humaine de tous les jours. Cette souffrance que vivent ces jeunes filles tous les jours affecte toute la famille proche dans la vie quotidienne.

Ma fille a reçue sa dernière injection du GARDASIL fin août 2011 et début septembre 2011 après sa rentrée en seconde, soit quelques jours après, tout c'est déchainé pour elle. Malaises cardiaques lors des cours de sport, fatigue, douleurs, etc....

Elle a rencontrée également des difficultés pour marcher et à ce jour et depuis plus de deux ans, elle est en fauteuil roulant en permanence. Elle a en tout 3 séances de kiné et balnéo par semaine afin qu'elle puisse garder une masse musculaire au niveau des jambes. Elle est aujourd'hui reconnue Narcoleptique (maladie du sommeil), elle a chaque jour des cataplexies, des migraines, des nausées, des crampes. En résumant, elle souffre tous les jours.

Mon épouse s'en est voulue pendant très longtemps, passant qu'elle était responsable de son état parce qu'elle la faite vacciner. Mon épouse et moi même ne pouvons pas ne pas nous inquiéter pour notre fille tous les jours compte tenu de ce que nous avons vécu suite à sa maladie.

Lorsque je lis les différents messages, j'aimerai que la personne qui se nomme doc gyneco, m'explique que si le GARDASIL n'est pas responsable de l'enfer que vie notre fille et d'autres filles également alors que tout est apparu après une injection du GARDASIL, qu'Est-ce qui a rendu ma fille malade.

Aujourd'hui, beaucoup de spécialistes et compagnies affirment avec autant d'assurance que le GARDASIL n'a pas de risque, mais personne ne nous explique l'origine de la maladie. On nous dira que c'est la faute à pas de chance. Je ne sais pas qui est cette personne ou ce clan (pas de chance) compte tenu du nombre de cas, mais c'est trop facile de dire que le vaccin n'y est pour rien, mais par contre que l'on ne puisse pas expliquer aux jeunes filles et leurs parents ce qui les a rendu malade après cette vaccination.

Je suis très en colère avec tout ce que je peux lire ou entendre. Nos filles, désolé mais je parle au nom de tous les parents, sont considérées comme une quantité négligeable. Ce sont quelques cas parmi tant de millions de personnes vaccinées. Elles sont surtout une quantité négligeable face à tout ces millions ou milliards de profit réalisés par ces laboratoires. Que ces grands spécialistes viennent dire en face à ces jeunes filles et aux familles leurs arguments. Je peux vous qu'avec ma fille, ils seraient bien reçu.

On nous parle de santé et de protection, mais ces entreprises parlent de chiffres d'affaires et profit. Le jour ou leurs parts de marché seront au plus bas, ils seraient bien capable de vendre un vaccin contre "la connerie".

La réalité aujourd'hui, c'est que notre fille est reconnue handicapée (à 80% si je ne me trompe pas), qu'elle reçoit l'aide d'auxiliaires de vie tous les jours matin midi et soir, qu'elle ne pourra pas passer son permis et donc dépendre de quelqu'un en permanence pour ce déplacer, etc, etc, etc,etc ....

Ce qui est dommage, c'est que pour essayer d'avoir des explications à tout cela, nous sommes quelque part obligé de porter plainte car malgré les déclarations d'effets indésirables auprès des différentes autorités et même au laboratoire, nos filles sont laissées à l'abandon par toutes ces personnes. Elles doivent se battre toutes seules au quotidien.

Suite à de terribles évènements survenus en France, on nous a parlé en continu : liberté, égalité, fraternité.

Je ne pense pas que l'on puisse parlé d'égalité lorsque l'on constate ce que représentent les malades face au milieu médical et ces grands laboratoires : "un faible pourcentage face à toutes ces personnes vaccinées".

La fraternité : un grand mot qui ne veut rien dire lorsque des gens pensent que lorsque l'on porte plainte, c'est pour le fric au lieu de regarder que derrière cela, il y a de très très grandes souffrances humaines. L'aspect humain, les sentiments humains sont engloutis par des intérêts autres.

Il est facile de dire que la sécu prend en charge le coût des traitements de santé des effets secondaires. Mais les dégâts lors que l'on est un adolescente en pleine forme et que sa vie se trouve boulversée, que l'on ne plus faire certaines activités, les conséquences du handicap dans les relations, le travail, la sécu couvre t'elle? L'impression d'être un poids pour les autres, de ne pas savoir de quoi demain sera fait, que pourra faire la sécu?

C'est facile de parler chiffres, d'études et compagnie. J'invite cette personne doc gyneco à rencontrer ma fille, lui parler en face à face plutôt que de donner des arguments par l'intermédiaire de blog, de rencontrer toutes ces personnes afin de vous rendre compte de leur quotidien mais aussi de rencontrer les familles avant de juger les gens pensant que nous sommes égoïstes et que nous regardons notre propre nombril, mais au contraire dire aux personnes qu'ils sont libres de faire ce qu'ils veulent mais qu'il y a des risques.

J'ai eu l'occasion de discuter avec des parents qui se posaient beaucoup de questions, mon discours n'a jamais changé. Ils sont libres mais je les ai informé de l'état de santé de ma fille et surtout d'en discuter avec d'autres personnes. Je ne suis pas borné à dire qu'il ne faut pas vacciner, mais faire part de prudence. Le phénomène n'est pas que français, nous ne sommes pas un peuple à part, mais il y a d'autres personnes touchées dans le monde.
# 2015-03-14 à 17:18 bourguignon (anonyme)
doc gyneco est un anne §
le vendredi 27 mars vous avez une réunion de neurologue
5ème Journée scientifique du Centre de Référence des Maladies Neuromusculaires
Garches-Necker-Mondor-Hendaye (GNMH):
Syndrome de fatigue chronique et myofasciite à macrophages
Vendredi 27 Mars 2015 - Auditorium de l’Institut de Myologie - Hôpital Pitié-Salpêtrière - Paris
Programme
8h30 - 9h00 : Accueil
9h00 - 9h20 : Introduction
Pr Jérôme AUTHIER, Responsable du Centre de référence des maladies neuromusculaires (GNMH),
Hôpital H. Mondor, Créteil - Didier Lambert, Président E3M - Françoise Becavin, Présidente ASFC
SFC & MFM : aspects cliniques
9h20 - 9h40 : Atteinte cognitive associée à la MFM - M. Aoun-Sebaiti, neuropsychologue, GNMH, Hôpital H.
Mondor, Créteil
9h40 - 10h10 : Apport de l'IRM dans l'évaluation des patients avec MFM - Dr P. Kauv, neuroradiologue, Hôpital H.
Mondor, Créteil
10h10 - 10h30 : Apport de la TEP dans l'évaluation des patients avec MFM - Dr A. Van der Gucht, médecine
nucléaire, Hôpital H. Mondor, Créteil
10h30 - 10h50 : Atteintes neurologiques et vaccin anti-HPV - Pr I. Desguerre, neurologue, Hôpital Necker, Paris
# 2015-03-27 à 15:33 Berger
Bonjour, comme je viens de le renseigner dans un message précédent, je suis très inquiète car ma voisine qui est pharmacienne vient de me dire qu'elle ne ferait probablement pas vacciner sa propre fille, car il y avait beaucoup d'effet secondaire qui n'était pas renseigné. En lisant tous ces temoignages, elle a penser à ma propre fille qui quelques temps arpès la première injection à commencé à avoir des vertiges inexpliqués. Son métabolisme 'est complétement déréglé, et aujourd'hui elle fait des crises de tétanie qui font plus pensé à des crises d'épilepsie. Elle était avant ses premières injections toujours en forme, je n'ai pas fait le rapport dans un premier temps avec le vaccin mais à la troisième injection. Je n'ai pas été sur internet avant ces dernièers jours et n'était pas au courant de tous les témoignagnes qui circulent, pourtant ma fille traine cette fatigue , ces douleurs musculaires depuis maintenant 3 ans et tout ce qui est décrit correpond à ce que ma fille vit au quotidien. j'attends avec impatience le retour de mon médecin de vacances pour lui en parler, mon gynécologue, elle, assure qu'elle n'a jamais entendu parler de ces effets négatifs.
# 2015-03-27 à 18:23 Rory
Bonjour, en effet il ne faut pas attendre des miracles de la part des médecins et spécialistes en général. Peu sont ouverts que la question. Mon médecin généraliste qui m'a suivi depuis mon enfance m'a renié et m'a retiré de ses dossiers de peur d'avoir des représailles en retour. Alors que je n'ai jamais reproché sa faute, je fais parti des premières victimes. C'est désolant. Au jour d'aujourd'hui je n'ai pas rencontré un seul médecin qui a voulu accepter cette "possibilité" de la faute aux vaccins, et pourtant j'en ai vu des spécialistes...
Bon courage à votre fille, en espérant que son état de santé aille mieux.
# 2015-05-16 à 23:24 cha
J'arrive un peu tard mais doc gynéco, est-ce cette personne qui s'inquiète de la santé de sa fille? Est-ce elle qui l'emmène à l'hôpital parce qu'elle ne peut plus marcher? Ou est-ce elle qui ce bat pour que sa fille est une vie "normale"?
C'est beau de dire que cette association en gros "retourne" la tête des jeunes filles mais non, vaut mieux ne pas donner son argent à l'État que de se rendre malade.
On le vit tous les jours, on se bat et ceux qui sont nos alliés on se battera ensemble, ceux qui ne comprennent pas, cela ne nous arrêtera pas..
# 2015-06-23 à 00:59 Azrielle
Je reviens au sujet initial du souci de fatigue, car je suis moi même atteinte d'un problème du même type. C'est à dire fatigue intense, difficulté de réveil/ivresse de sommeil, endormissement intempestif (même debout dans les transports en commun), perte de mémoire, difficulté à se concentrer, ...
J'ai passé plusieurs année à me dire que j'était juste une "feignasse" avant de me dire que j'avais un réel problème. Mon médecin ne me prenant pas au sérieux, j'ai trouvé par moi même un neurologue qui a enfin mis un nom sur mon problème : l'hypersomnie idiopathique avec allongement du temps de sommeil.
(pour ma part, j'ai reçu les 3 injections du vaccin à peu prés dans les même temps d'apparition des symptômes, donc on s'est posé la question de son éventuelle implication. Mais après vérifications, les premiers symptômes sont apparus une bonne année avant le vaccin)

Bref, tout ce message pour conseiller à celles qui ont ce genre de problèmes, de se tourner vers les centres du sommeil pour vérifier la piste de l'hypersomnie et de la narcolepsie (la narcolepsie est une autre maladie du sommeil, pour laquelle un autre vaccin est déjà considéré comme élément déclencheur).
En espérant pouvoir aider l'une ou l'autre ^^
# 2015-06-23 à 09:20 Rory
Merci beaucoup Azrielle, c'est très intéressant. Il y a quelques années moi aussi je me suis demandée si je n'étais pas devenu faignante, mais je ne crois pas que l'on le devient, c'est inné. Quand j'ai enfin compris que j'avais le syndrome de fatigue chronique, tout a changé, et je me sens mieux en accord avec moi-même. Ton message est important, car se que l'on croit n'est pas forcément la vérité. J'espère que tu as un traitement qui permet de vivre une vie normale. :)
# 2015-06-23 à 20:06 bled
Bonjour,cela fait maintenant 2 ans que ma fille s est faite vacciner .ses soucis santé ce sont largement améliorer car plus de fauteuil roulant ,plus de faiblesse musculaire.mais elle a toujours des grosses fatigues.j ai du encore faire 3 fois les urgences suite a des malaises,mais ça s amélioré quand même.elle arrive a gérer.bon courage a tous
# 2015-06-23 à 20:53 Rory
Bonjour bled, j'ai également remarqué ceci, qu'au fil des années, il y a de l'amélioration, comme si l'organisme se battait à éliminer les toxines. Bon, cela dit... il reste des séquelles et certaines à vie. Bon courage pour votre fille, cela doit être très dur.
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×